web analytics
22 juillet 2024

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

Volodymyr Zelensky en France

Pour la quatrième fois depuis l'invasion de la Russie en Ukraine, Volodymyr Zelensky était reçu à Paris à l'Elysée par Emmanuel Macron.

Pour la quatrième fois depuis l’invasion de la Russie en Ukraine, Volodymyr Zelensky était reçu à Paris à l’Elysée par Emmanuel Macron. Il s’agissait de sa première visite officielle Avant cela, il s’est rendu en Normandie  pour la commémoration du débarquement.  Il participera également à un sommet pour la paix, qui  se tiendra les 15 et 16 juin au Bürenstock en Suisse, en présence de 90 chefs d’état et organisations.

Après son discours à l’Assemblée Nationale, il a rencontré le président français à l’Elysée pour signer deux accords de prêts et dons  à hauteur de 650 millions d’euros à l’Ukraine et soutenir les infrastructures énergétiques visées par la Russie. Il prévoit également de poursuivre les sanctions engagées contre l’économie russe et le gel des actifs russes. Les domaines d’intervention prioritaires seront l’énergie et les transports avec un soutien « au développement des capacités administratives. Il a également rencontré des chefs d’entreprises.

Les 2 accords

– Le premier accord doit permettre de doter l’Agence française de développement (AFD) de fonds prévisionnels de 400 millions d’euros en prêts et de 50 millions de dons jusqu’en 2027, afin d’étendre ses activités en Ukraine. Il permettra à l’AFD  de « tout déployer  pour intervenir en soutien aux collectivités locales ukrainiennes, en coordination et en complémentarité avec les bailleurs déjà présents en Ukraine ».

Par ailleurs, lors de la rencontre à Paris, avec le président américain Joe Biden, Kiev a reçu le feu vert pour frapper le territoire russe sur le front avec des armes américaines. Il est à noter que les deux chefs d’état se rencontreront à nouveau lors du sommet du G7 en Italie les 13 et 15 juin prochains.

– Le second accord porte sur la mise en place d’un fonds de soutien aux infrastructures critiques, doté de 200 millions d’euros pour accompagner les entreprises françaises dans les futurs appels d’offres dans les domaines de l’énergie, des transports de l’eau et l’assainissement, de la santé et de l’agriculture…

La France propose également un soutien de diplomatie et une aide complémentaire. Le président a annoncé que des mirages 2000-5 (avions de combats aériens) ainsi que la formation d’environ 4 500 soldats ukainiens en France durant plusieurs mois. Emmanuel Macron a aussi demandé la libération du français Laurent Vinatier, arrêté à Moscou

De son côté, le groupe d’armement franco-allemand KNDS, qui fabrique les canons Caesar, a officialisé la création d’une filiale en Ukraine. Le président américain Joe Biden a quant à luiannoncé une aide de 225 millions de dollars à l’Ukraine.

En conclusion de son déplacement, Volodymyr Zelensky s’est dit reconnaissant à la France et à son président pour l’aide octroyée à son pays. Emmanuel Macron a quant à lui apporté son soutien au lancement effectif de négociations d’adhésion de l’Ukraine à l’UE d’ici la fin du mois.

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies.