web analytics
12 juillet 2024

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

TOUT L’ART CONTEMPORAIN AU SALON ART CAPITAL 2023

ART CAPITAL 2023

Le 16ème salon Art Capital s'est tenu du 14 au 19 février 2023 au Grand Palais Ephémère (75007) pour la seconde fois.

Le 16ème salon Art Capital s’est tenu du 14 au 19 février 2023 au Grand Palais Ephémère (75007) pour la seconde fois.

Devenu incontournable, il réunit chaque année, depuis 2006, 4 salons à la demande du ministre de l’époque, Renaud Donnedieu de Vabres. On y découvre ainsi le Salon des Artistes Français créé en 1880 ; le Salon des Indépendants (1884); le Salon du dessin (1949) et de la peinture à l’eau (1954) et le Salon Comparaisons (1954). Chacun d’eux a son histoire et fonctionne en association d’artistes qui organisent une exposition annuelle de ses membres, à l’inverse des foires (Paris+ (ex FIAC), Art Basel, Frieze London, Los Angeles, Séoul …) qui regroupent des galeries et mettent en contact les artistes et les collectionneurs.

Des délégations étrangères et des invités d’exception

Depuis des siècles, la France et sa capitale attirent les artistes du monde entier. Art Capitale ne déroge pas à cette tradition en accueillant dans ses 4 salons, des délégations étrangères. Ainsi, Comparaison reçoit parmi ses 31 groupes d’artistes venant de Chine, de Corée, d’Amérique latine ou encore du Japon qui d’ailleurs exposent aussi au Salon des Artistes français. Ce dernier privilégie cette année les créations polonaises, mais fait aussi redécouvrir une partie de la collection d’Hervé et Jeanne Sérane qui n’avait pas été exposée depuis une trentaine d’années (Alain Margotton, Yves Thomas, Jean-Paul Landais, Klaus Dietrich, Gérard di-Maccio).

Enki Bilal, icône de la bande dessinée, a choisi le Salon Dessin Peinture à l’eau pour présenter une quarantaine de ses œuvres en tant que peintre.

Une subvention de l’état en baisse

Art Capital est une manifestation placée sous le haut patronage du Président de la République Emmanuel Macron et du Directeur général délégué de la réunion des musées nationaux Grand Palais, Christophe Chauffour. Chaque salon qui le compose son propre président : Bruno Madelaine pour le Salon des Artistes Français ; Daniel Gallais pour le Salon Dessin Peinture à l’eau; Yvon Neuville pour le Salon Comparaison et Frédéric Julien, vice-président du Salon des Indépendants.

Cette année, Art Capital a regroupé près de 2 000 artistes. Les 4 salons contribuent à maintenir le lien entre les artistes et leur public. Ils permettent aux néophytes la possibilité de découvrir le marché de l’art à des prix accessibles. Cependant,  une pétition a été versée avant l’ouverture du salon, suite à une diminution de la subvention versée par le ministère de la culture pour payer la location du Grand Palais. En effet, on est passé de 300 000 à 55 000 euros, le déficit devant être réglé par les exposants. 

Dans le cas du Salon des Indépendants, Frédéric Julien, précise que les artistes doivent payer une cotisation de 100 euros pour adhérer à l’association, 145 s’ils veulent intégrer le comité, susceptibles de s’ajouter pour ceux qui exposent au Grand Palais, un tarif allant de 345 à 650 euros selon la taille du tableau.

Salon des artistes français

Créé en 1880, le Salon des artistes français a donné cette année près de 1000 candidats. Sur les 610 artistes sélectionnés, 305 n’étaient pas présents l’an dernier. Pour les artistes internationaux qui participent, il s’agit d’une reconnaissance mais aussi d’un label. 2020, son président est Bruno Made Depuislaine, il expose d’ailleurs depuis 2007 en tant que sculpteur. Selon lui, ce salon souhaité par Louis XIV en 1667, est présent depuis plus de 3 siècles ; 104 des chefs d’oeuvre exposés au salon l’ont également été au Musée du Louvre au cours des siècles. Parmi eux, on notera “Les Sabines” de David en 1808 ou “La Liberté guidant le peuple de Delacroix en 1831.

Être récompensé d’une médaille ou d’une mention, par le jury élu par les sociétaires parmi les médaillés d’or, est une reconnaissance motivante pour l’artiste, quelque soit la section qu’il représente (peinture, sculpture, photographie, gravure ou architecture). En résumé, on peut dire que le Salon de l’association des artistes français est un salon créé par des artistes pour des artistes. Il permet d’aller à la rencontre de jeunes talents.

Le Salon des Indépendants

Alors que les jurys, protestations et pétitions se multipliaient, Courbet fut le premier à présenter ses oeuvres librement en 1855 ; Ceci incitait Napoléon III à organiser à titre exceptionnel le “Salon des Refusés” (ceux qui n’étaient pas acceptés dans les salons officiels). Avec une fréquentation de près de 40 000 visiteurs, le Palais des Champs Elysées a pu faire découvrir le travail des maîtres de l’impressionnisme, du pointillisme, du fauvisme puis du cubisme, allant de Jongkind, Pissaro, Whistler, Fantin-Latour, Cézanne et Guillaumin.

En 1884, Odilon Redon, Georges Seurat et Paul Signac décidèrent de fonder la société des artistes indépendants, considérant que les expositions pouvaient se passer de jurys et en accueillant ” les Refusés . ” Ni jury, ni récompense ” est la conception du salon qui a invité cette année près de 500 artistes qui présentent une ou plusieurs œuvres de grand format. Le salon des Indépendants participe à l’histoire de l’art, tout en regroupant des artistes français et étrangers (USA, pays baltes, Amérique latine, professionnels et amateurs.)

2024 marquera les 140 ans du salon avec des centaines de milliers d’oeuvres er des dizaines de milliers d’artistes (Buffet, Braque, Cézanne, Chagall, Dali, Picasso, Utrillo ou encore Van Gogh … Le visiteur pourra découvrir l’ association depuis sa création jusqu’à nos jours. Aujourd’hui, chaque artiste exposant au Salon apparaît dans le catalogue de l’exposition, référence mondiale en matière d’art.

Le Salon Dessin et peinture à l’eau

Le Salon Dessin apparait en 1949 et celui de la peinture à l’eau en 1950; Ce n’est qu’en 1954 qu’il naîtra le Salon Dessin et peinture à l’eau. Pour les artistes à succès, il représente un côté méconnu de leur création. Quelques années plus tard, apparaissent de nouvelles techniques dites “sous verre” telles que l’acrylique, les collages, les feutres, le stylo à bille ou le pastel gras. Depuis 2018, Daniel Gallais est le président du salon ; il offre aux artistes la liberté des supports, pouvant utiliser autre chose que du papier. Cette année, le salon présente, en partenariat avec le Géant des Beaux Arts, 450 oeuvres dont l’intérêt principal est le dessin. 

Dès 1949, les grands artistes ont été mis à l’honneur (Rodin, Jongking, Bourdelle puis la collection Hervé et Jean Sérane comprenant Di-Maccio, Margotton ou Thomas, a été complétée par 6 oeuvres de graveurs exceptionnels de E. Desmazières,  F Houtin, G. Trignac, E. Nodeho, Y. Douaré et D. Sosolic. 

Enki Bilal est un autre pensionnaire de ce salon. Auteur de bandes dessinées, il mêle écriture, illustration et peinture. Il est traduit dans de nombreux pays et exposé à travers le monde (USA, Bulgarie, Japon, Inde, Chine….). Il a également exposé au Musée du Louvre et au Musée de l’Homme est auteur et réalisateur de 3 films longs métrages ainsi que de quelques vidéos clips. La maison Artcurial réalise des ventes aux enchères de ses œuvres à des prix hors normes.

Le Salon Comparaisons

Comparaisons est né en 1954, à l’initiative d’un peintre, Lilas Beg et d’un peintre graveur  et cartonnier de tapisserie, Andrée Le-Pecq. Ce salon a élaboré une politique internationale des arts plastiques libres en invitant des peintres étrangers à exposer avec des artistes français. Pour les 10 ans du salon, l’avant-garde était présente au Musée d’Art Moderne avec Christo, Yves Klein, NikI de Saint Phalle ou Vasarely. Aujourd’hui, Yvon Neuville est le président et présente 470 artistes à travers 31 groupes présentant autant de sensibilités que de tendances de l’art actuel. L’ancienne ministre de la culture Roselyne Bachelot-Narquin a rédigé l’éditorial du salon.

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies.