web analytics
18 avril 2024

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

FINALEMENT, JE VAIS BIEN !

C’est une pièce en deux temps avec un bon jeu d'acteurs un peu déjantés, la fin est surprenante.

La pièce plonge dans l’univers de Karl-Etienne Gaufrin, celui-ci souffre de névroses obsessionnelles. Le personnage que joue Benjamin Baffie a décidé de consulter un psychiatre afin de lutter contre ses travers.

A la surprise générale, le personnage de Karl-Etienne Gaufrin, joué par Benjamin Baffie, se rend compte que son psychiatre, un certain Jean-Emmanuel Vertoughuowenein souffre lui-même de troubles obsessionnels compulsifs encore plus accentués que les siens.

Le personnage de Julien Gobin utilise des techniques bien particulières. A ce moment précis de la pièce, le public ne sait pas du tout quelle va être la thérapie pratiquée et son issue. En aucun cas, le public ne peut prévoir ni imaginer le déroulé et l’intrigue de la pièce.

C’est une pièce en deux temps avec un bon jeu d’acteurs un peu déjantés, la fin est surprenante.

Chaque personnage voit ses troubles dans le comportement de l’autre. Chacun voit en l’autre ses propres névroses, son psyché et ses angoisses comme dans un miroir.

C’est à se demander qui est le psychiatre ? Le public se demande lequel des deux est le plus perturbé ?

Leur jeu est virevoltant, délirant, leur duo fonctionne bien, ce qui leur permet de captiver leur public.

C’est une comédie de Julien Gobin avec Benjamin Baffie et la mise en scène est réalisée par Éric Delcourt. Cette comédie s’est jouée au Théâtre Edgar dans le 14ième arrondissement de Paris, le 30 janvier 2023. Logiquement, une tournée est prévue.

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies.