web analytics
16 avril 2024

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

FASHION WEEK: DEFILE SUMMER ON THE EDGE CHEZ CASTEL

Désormais, à côté de ses activités de club et restaurant, il accueille des défilés de mode.

C’est dans le quartier de St- Germain- des-Prés que se trouve cette ambassade des nuits parisiennes, ouverte au 15 rue Princesse (75006) par Jean Castel en 1962. On ne tarit plus ce que représente ce club privé niché dans un hôtel particulier de 3 étages, pas plus que sa renommée internationale. Désormais, à côté de ses activités de club et restaurant, il accueille des défilés de mode.

Pour accéder à ce club privé qui a traversé les époques et les tendances, il faut avant tout être possesseur d’une carte de membre comme tous ses clients dont la notoriété n’est plus à prouver. Parmi les célèbres clients, on compte Yves St Laurent, Serge Gainsbourg, Sacha Distel, Jack Nicholson, Salvador Dali, Mick Jagger, Johnny Hallyday,  Françoise Sagan, Françoise Hardy ou Jean Dujardin, etc…

Une renommée grandissante

Grâce au collectif de 16 associés, membres fondateurs et personnalités reconnues qui le dirigent, Castel a trouvé sa grandeur et sa renommée. Ils décidèrent de repenser l’endroit sur “le mode des plaisirs, du corps et de l’esprit”, dans un décor élégant et “arty”, basé sur l’avant garde artistique.

Castel se divise en plusieurs parties, sur plusieurs étages:

  • Le bar Castel, réservé aux membres inscrits à l’année et aux amis. On y trouve le “Wall of Fame”, signé par Jean-Philippe Delhomme
  • Le bar de l’Elite et le Foyer situés au rez-de-chaussée
  • Le club au sous-sol
  • Le salon Miroirs
  • Le restaurant au premier étage
  • Le Salon Bibliothèque au second

Jean Castel, ancien joueur de rugby qui aimait faire la fête, avait imaginé un endroit feutré à l’abri des regard pour que sa clientèle composée de têtes couronnées, de ministres, d’artistes et de clients plus ou moins riches puissent se retrouver et s’amuser autour d’un verre.

Après avoir quitté le quartier Montparnasse (rue Vavin), il tombe sur cet hôtel vétuste et insalubre de -Germain-des-Prés. Il acquiert l’épicerie voisine et le bar du rez-de-chaussée qui deviendront des endroits de luxe discrets puis rachète l’hôtel et le transforme en boîte de nuit et restaurant qui attirent le tout Paris, autour de son clan, composé de joyeux lurons entourés de jolies filles.

Reconstruction après un incendie

En 1979, un incendie se déclare à cause de la moquette qui a pris feu. Malheureusement, l’établissement n’était pas assuré et Jean Castel a eu recours à un appel de fonds pour tout refaire. Grâce à ses amis noctambules, plus de 800 lettres partent aux 4 coins de Paris et les entrées d’argent dépassent ses espérances permettant ainsi de commencer les travaux.. Grâce à une associations de 2 600 membres triés sur le volet, la notion de “club privé”voit le jour.  Durant une dizaine d’années, la famille Castel mène une vie à grand train mais suite à la guerre du Golfe en 1991, les comptes sont à zéro et 5 ans plus tard, le club est en liquidation et racheté par Philippe Fatien, empereur des nuits parisiennes. de l’époque. 

Nouvelle décoration avec de nouveaux propriétaires

En 2015, une bande d’amis parmi lesquels Charles Beigbeder, Thierry Costes ou les frères Houzé, rachète l’établissement, revoit la décoration tout en gardant l’esprit d’antan. Le restaurant retrouve son décor initial et son ambiance brasserie avec ses nappes à carreaux, tandis que la porte reprend sa couleur rouge traditionnelle et la fresque murale évoque le temps qui passe et la nuit parisienne. On y voit des portraits de la clientèle comme Andy Warhol ou Yves St Laurent. Sur la moquette, on distingue des sexes masculins (“la moquequette”) et le sous-sol est couvert de lèvres…

Renaissance du temple de la nuit

La notion de club uniquement ouvert aux membres avec carte nominative et numérotée revient pour une clientèle intergénérationnelle. Des concerts showcases sont organisés, des DJs invités lors de soirées off et la direction musicale se fond vers une tendance festive et branchée. En 2019, G. Wen , directeur de “La Galerie” impulse un nouveau concept de soirées mélangeant art moderne et contemporain, performers, artistes, DJs et personnalités du monde de l’art. “La Galerie” se transforme en club artistique comme lors de la soirée du 4 juillet 2023, L.H.O.O.Q (“Elle a chaud au cul”), dédiée à l’art contemporain et à la musique électronique. La soirée était animée par le DJ G.Wen et en direct sur internet sur FG Chic, radio musicale avec une playlist et des mix nu.disco, house music, lounge, chill out,… en partenariat avec “The Edge Magazine”. Le Fashion show était dirigé par le mannequin Jérémy Bellet.

Le show du 11 juillet, L.H.O.O.Q xAlain Snyers (photographe)xCéline Aviani (live show musical)xDeed Julius (performance) a été animé par DJ set G. Wen, de 22hà 3h.

Castel – 15 rue Princesse, 75006

réservations : rsvp@castel.paris– 01 40 51 52 80

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies.