web analytics
30 novembre 2022

JOURNAL IMPACT EUROPEAN

"NOUS SOMMES UN JOURNAL INDÉPENDANT"

PREMIERE EXPOSITION DE LA JOAILLERIE FRED AU PALAIS DE TOKYO

SONY DSC

Le Palais de Tokyo (75016) vient de proposer la première exposition rétrospective consacrée aux 85 ans de l'histoire de la maison de joaillerie  FRED et à son créateur Fred Samuel. Cette présentation était dirigée par Vanessa Cron, professeure et historienne du bijou, et Vincent Meylan, rédacteur en chef joaillerie et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet.

Le Palais de Tokyo (75016) vient de proposer la première exposition rétrospective consacrée aux 85 ans de l’histoire de la maison de joaillerie  FRED et à son créateur Fred Samuel. Cette présentation était dirigée par Vanessa Cron, professeure et historienne du bijou, et Vincent Meylan, rédacteur en chef joaillerie et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet.

Après  environ 3 ans d’attente, du 28 septembre au 24 octobre, le public a pu découvrir, au travers de 12 salles thématiques, l’histoire du fondateur de la Maison Fred et de sa famille., mais aussi des pierres et objets d’exception dont le “Soleil d’Or”,  un diamant jonquille de plus de 100 carats, l’essence de la Maison Fred.

Pour célébrer les 85 ans de la maison, le PDG  de la maison, Charles Leung et Valérie Samuel, petite -fille du créateur mais aussi vice-présidente et directrice artistique  ont recherché dans les archives et réuni grâce à l’initiative FRED cherche FRED auprès des particuliers détenteurs de pièces uniques, les pièces maîtresses de la maison pour retracer l’histoire de la griffe au Palais de Tokyo. Au total, plus de 450 pièces, bijoux et accessoires emblématiques, des dessins originaux, près de 300 documents d’archives uniques, photos, vidéos, témoignages exclusifs et surtout, présenté pour la première fois au public,le fameux  diamant Fancy Yellow taille émeraude, le   “Soleil d’Or” étaient mises en valeur lors de l’exposition  qui s’ouvrait par la présentation du joyau dans un écrin tout recouvert de lamé doré.

Le Soleil d’Or

Le nom de ce diamant est lié à la décision de l’enseigne de joaillerie car il rend hommage à la lumière de la Riviera que Fred Samuel affectionnait tant. il est aussi lié à la personnalité du fondateur et son amour pour les pierres de couleur.

Découvert en 1977 par Henri Samuel, fils aîné du créateur, Sa couleur lui rappelle les “dorés aux couleurs de l’Argentine” . Ce fut le premier des grands diamants de couleur qui vont marquer l’histoire de la Maison. Cette gemme est exceptionnelle de par sa taille émeraude et son poids de 105,54 carats, mais aussi son arrivée à Paris en Concorde et sa présentation chez Maxim’s.en présence de 2000 personnes dont de nombreuses vedettes.

Après 45 ans, retaillé et ne pesant plus que 101,57 carats, entré au patrimoine de la Maison Fred, le “Soleil d’Or”, passé en 1974   du grade Fancy Yellow à Fancy Intense Yellow. Possédant désormais  l’un des 2 grades de couleur parmi les plus rares et les plus recherché sur les 9 définis par la nomenclature du GIA, il vient d’être exposé au grand public pour l’exposition au Palais de Tokyo .Immortalisé par l’actrice Margaux Hemingway , il a disparu 44 ans avant de réapparaître dans une collection privée.

La vie de “Monsieur Fred”

Samuel Fred est né le 3 août 1908 en Argentine. Il passe son enfance au sein dune famille de joailliers alsaciens partie en Amérique latine suite à la guerre de 1870 et installés à Paris après leur retour en 1920. Il fait ses débuts à l’âge de 16 ans chez les Frères Worms qui font de lui un expert renommé en perles de culture.  Il épouse Thérèse Halphen en 1934 et a 2 fils, Henri et Jean. Il ouvre sa boutique de joaillerie, rue Royale (75008) en 1936 alors qu’il n’a que 28 ans. Alors que la seconde guerre mondiale éclate, son amour pour la France le conduit à s’engager dans la légion étrangère puis devient résistant.  Sous l’occupation, le magasin est placé sous contrôle du Commissariat général aux questions juives, en 19.41, il doit retirer le nom de Samuel de sa devanture, elle porte ainsi définitivement le nom de Fred. De 1968 à 1977, son amour de la justice,  le conduit à devenir juge au tribunal de commerce, puis président de la chambre de 1977 à 1979.Dans les années 1980, Fred va partout dans le monde.

Les boutiques, expositions, rencontres

  • 1960:Rencontre avec la famille royale du Népal qui lui la première de ses 80 commandes, un diadème d’émeraudes et diamants dont le motif central est le trône royal. Puis la transformation d’un collier de perles et diamants en plusieurs parures dont la plus importante est portée par la Reine. Sur près de 40 ans, 3 générations de joailliers ont cotoyé 3 générations de souverains.
  • 1962: Alors que ses fils l’ont rejoint pour l’épaulé, Fred Samuel agrandit le magasin de la rue Royale et sera le premier à ouvrir une boutique à l’aéroport d’Orly.
  • 1963: Exposition à Megève, hôtel Mont d’Arbois
  • 1964: Le père et ses 2 fils qui l’ont rejoint au milieu des année 1960, surprennent avec l’exposition de bijoux et montres, en collaboration avec Piaget sur le paquebot France.
  • Dès 1967, Fred s’installe sur la Côte d’Azur, au Byblos à St-Tropez puis au Majestic à Cannes
  • 1976: Inauguration de la boutique de Monaco avec la Princesse Grace.
  • 1977: Ouverture de la première boutique sur Rodeo Drive à Beverly Hills. Henri Samuel découvre le Soleil d’Or  et l’expose rue Royale.
  • Début des années 1980:  Les boutiques de Los Angeles, Houston, Dallas ouvrent leurs portes
  • 1983: Inauguration par Charles Aznavour de la boutique de New-York.
  • 1987: Présentation aux Galeris Lafayette d’une collection de 50 diamants de couleur dans l’espace qu’il a ouvert dans le magasin.
  • 1994: Ouverture de la première boutique à Tokyo. suivie de celles de Shanghai, Pékin, Singapour et Séoul.
  • 1995: Fred Samuel entre dans la légende des 10 grands joailliers du monde. La Maison Fred est la première à rejoindre le groupe LVMH, nouant des liens avec le Moyen-Orient et l’Asie.
  • 2015: le magasin principal de la Maison Fred se trouve rue de la Paix (75002). 
  • 2021: Première boutique amirale ouverte à Dubaï.
  • 2022: Seconde grande exposition autour du Soleil d’Or au Palais de Tokyo, du 28 septembre au 24 octobre.

Les couleurs de la palette de Fred

Les couleurs sombres n’apparaissent quasiment pas dans la palette chromatique de la Maison Fred. Bleu, rouge, vert, violet, rose et or y sont dominantes.:

  • Azur du ciel à la mer avec le quatuor dominant de lapis-lazuli, turquoise,saphir et aigue-marine mêlé à l’or
  • Vert, une oasis de vie alliant malachite, péridot, émeraude et émail dans des motifs animaliers ou autres bijoux rehaussés de diamants
  • Vermillon, l’or rouge des mers avec le rubis, la rubellite (variété rouge de tourmaline) et le corail Moro ou Aka (rouge saturé) depuis les années 1970
  • Rose tendre velouté composé de perles fines de conch sécrétées par le Strombus Gigas, rhodocrosite (pierre nationale d’Argentine), saphir rose, tourmaline rose et quartz rose
  • L’ultraviolet intense améthyste associée à des pierres fines ( topaze, kunzites), de l’or et des diamants.
  • L’or, une alchimie haute couture en créant des trompe-l’oeil sur des boutons de machettes, des sacs, briquets et poudriers .

Force 10

Henri et Jean Samuel étaient navigateurs, ils furent champion d’Europe de Flying Dutchman en 1962. C’est ce qui inspira Henri Samuel en 1966 qui créa un bijou de câbles marins tressés et fermés par des rivets d’or. Ce  bracelet qu’il a offert à sa femme fut le premier de la ligne nommée “Force 10” aussi bien destinée aux femmes qu’aux hommes. Devenus interchangeables en 2007, ils offrent des possibilités à l’infini.

Les breloques alliant humour et audace

Elles apparaissent dès le lancement de la Maison en 1936.  Egalement appelées “Charm’s, on les trouve accrochées sur des bracelets à gros maillons et sont évocatrices de souvenirs. Les premières représentaient les monuments historiques de Paris.  Dans les années 1950, ce fut tout un bestiaire, également décliné en broches. Les thèmes, drôles et parfois décalés, se rapportent à l’inspiration et à l’actualité En 1989, les Fredy’s, personnages à mi-chemin entre bande-dessinée et joaillerie deviennent les “Ambassadeurs” de l’esprit humoristique de la Maison. Parmi eux se retrouvent “l’Amoureux”, le Peintre”, “les Joueurs de golf” ou encore “la Patineuse”, tous faits ‘or et de perles Mabé.

Pretty Woman

Fred Samuel et le monde du cinéma sont liés depuis les années 1930. C’est ainsi qu’il compte parmi ses clients Marlène Diétrich, Mary Pickford et Douglas Fairbanks, Sacha Guitry et Yvonne Printemps à qui il renfile les perles de ses colliers chaque année. Johnny Hallyday ou encore Catherine Deneuve avec qui il a créé une collection sont présents lors d’inaugurations. En 2011,  il invite Kate Moss à concevoir des bijoux inspirés de ses tatouages. Le nom de Fred Samuel apparaît au générique de nombreux film dont le célèbre “Pretty Woman” avec Julia Roberts en 1990 ou encore “Casino Royal” avec Caterina Murino.

Les collaborations artistiques

Fred Samuel a collaboré avec de grands designers comme Gérald Renta pour l’horlogerie ou des ateliers au savoir-faire exceptionnel. Son chemin artistique a croisé Jean Cocteau (collection Signe Astral à partir de ses dessins en 1962 et 1971),  Miroslav Brozek (1979), Bernard Buffet (1959, 1971, 1979), Georges Braque (1972), le sculpteur Arman (1963, 2004, 1020, 2021), Annelise Michelson (collection Chance Infinie, 2020), Tomo Koizumi ( créateur des Fredy’s Tomo’s Dolls dès les années 1980 et 1990.)

Les Académiciens

La Maison a réalisé l’épée de 3 académiciens: Edgar Faure en 1978 (poignée en malachite), Raymond Weil en 1987 (poignée en améthyste) et Michel Debré en 1989 .

Monsieur Fred Inner Light 2022

Cette collection utilise la Fred Hero Cut, nouvelle taille de pierre exclusive inspirée par l’amour historique de la famille pour la mer. Sa ligne fluide et souple met en valeur  le travail des matières dont le titane de couleur anodisé,rarement employé en Haute Joaillerie, ainsi que la sélection des perles (clin d’oeil de ses débuts). Cette nouvelle collection “tisse un lien naturel entre l’héritage de la maison, à la fois créatif et technique, et le futur de Fred.

Rétrospective incarnée par un oiseau de saphir

Depuis plus de 86 ans, la Maison Fred incarne l’amour des pierres de couleur, c’est ce qu’incarne l’oiseau serti de saphirs multicolores de 56 carats,  qui figure sur l’affiche de l’exposition. Autour de lui, on pouvait admirer de nombreuses pièces d’exception dont  la parure “Arc-en-ciel” imaginée en 1988 par Henri Samuel et comportant des diamants de couleurs naturelles. Autres pièces présentes, le “Blue Moon”, saphir bleu de Ceylan de 275 carats acquis en 1980 et une émeraude de 136,93 carats taillée en briolette (taille de facettes autour de la pierre).

This website uses cookies. By continuing to use this site, you accept our use of cookies.